Développez l'efficacité de vos équipes métiers

Cette solution est d’abord la réponse à une obligation règlementaire : celle qui s’impose aux sociétés cotées au 1er janvier 2021 pour la publication de leurs comptes 2020.

En effet, celles-ci ont l’obligation, à l’instar de leurs 5300 homologues européennes, d’adopter un nouveau format d’échange dématérialisé de leurs comptes sociaux.

Le standard ESEF (European Single Electronic Format)

Les banques et les Assurances françaises ont déjà répondu à une contrainte ressemblante ces dernières années, permettant aux régulateurs de collecter et d’analyser plus facilement leurs données.

Un champion français de la discipline, l’éditeur de logiciels Invoke, a pris le rang d’acteur mondial de référence sur le sujet, après 25 ans de travail acharné pour l’éditeur Rouennais.

Lire la vidéo

Le reporting ESEF s’appuie sur un nouveau format d’échange de données.

Pour le dire schématiquement, il est question de contenu (les comptes de l’entreprise), de format d’échanges de ce contenu (tous les rapports financiers annuels devront être publiés sous la forme de page web au format xHTML, standard de présentation), et à l’intérieur de ces documents les états financiers consolidés en normes IFRS devront être « étiquetés » au format XBRL (standard d’organisation des données).

Pour faire une analogie, ces étiquettes ou tags sur les données financières, permettent de les classer, organiser, analyser beaucoup plus facilement, à l’image de votre smartphone qui vous classe les photos et vous propose des albums thématiques en fonction de critères associées à la photo (tags) au moment où elle est prise. L’utilisation d’une taxonomie/syntaxe unique permet ensuite des comparaisons entre entités européennes (Le Single de ESEF).

XBRL / Ecosystème | 1

Le champ que cela ouvre est important ; présentation de données (ici reporting) quasi « holomorphique » et parfaitement adaptable, analyse simplifiée par un régulateur, une maison mère, un groupement professionnel sectoriel permettant des benchmark… ou encore alertes automatisées sur n’importe quel critère par exemple,….

Parmi les autres opportunités « offertes » par cette contrainte pour une entreprise : celle d’analyser sa communication financière. Les sociétés pourront, dans le cadre de l’ESEF, ajouter des indicateurs alternatifs de performance qui sont spécifiques à leur secteur ou à leur entreprise, pour les besoins de leur communication. A l’heure de la RSE c’est peut-être une bonne idée de se démarquer.

Au-delà de la question de ce que l’on communique dans un environnement plus ouvert qui peut sembler secondaire, l’ESEF offre aussi la possibilité d’expérimenter un autre sujet très important pour demain : la solution que nous vous proposons laisse un module ouvert à votre agence de communication, pour que vos équipes (Conso et communication financière dans le cadre ESEF) et les équipes de votre agence partagent la même technologie et travaillent en temps réel sur les mêmes supports de travail : une réelle opportunité d’expérimenter le co développement, l’intelligence collective avec vos partenaires dans un éco-système rendu plus ouvert et communicant par la technologie.

XBRL / Ecosystème | 2

Le reporting ESEF est un projet concret. Votre choix de solution devra intégrer que ce n’est qu’une 1ère application de cette nouvelle manière d’échanger des données financières et de collaborer avec vos partenaires.

Ils nous font confiance

Parlons de vos projets

Contactez nous