Créé au début des années 80, le tableur de Microsoft Office est encore aujourd’hui un outil incontournable des entreprises. Il est en particulier plébiscité par les Directeurs Financiers et les contrôleurs de Gestion dans les PME/PMI, les ETI jusqu’au plus grands groupes français et internationaux.

Comment expliquer la résilience d’Excel ?

Excel permet la création de tableaux simples ou complexes, d’illustrations graphiques et de mises en formes conditionnelles à la plupart des utilisateurs qui vont consentir un apprentissage de quelques jours.
Ses fonctions simples connues du plus grand nombre en font l’outil naturel pour faire parler soi-même ses données. Excel est doté de fonctionnalités plus complexes tels les tableaux croisés dynamiques, ses macros ou sa capacité de connexion à des sources de données externes. Il se trouvera toujours quelqu’un dans le bureau d’à côté ayant creusé ainsi le sujet pour devenir un expert d’Excel auxquels les utilisateurs standards peuvent recourir en cas de besoin sans faire appel à l’informatique…

Excel, « l’application » parfaite pour manipuler des données ?

A l’ère du Big Data et de l’intelligence artificielle, Excel est encore, au dire de tous les professionnels, l’outil d’analyse de données le plus utilisé par de très nombreuses équipes métier. Fou n’est ce pas ? Un exemple dans le bureau du contrôleur de gestion. Celui-ci va extraire des données de son logiciel métier sous Excel. Il va ensuite trier pour n’utiliser que ce dont il a spécifiquement besoin. Evidemment le risque d’erreur est important et l’utilisateur n’hésite pas de procéder à de multiples vérifications pour fiabiliser ses données. Le résultat est simple : aujourd’hui encore dans beaucoup d’entreprises ayant pourtant investi de grande somme aux outils décisionnels du marché, des temps cumulés immenses accordés aux manipulations, retraitements des fichiers et autres contrôles fastidieux au détriment de l’analyse.
Certaines DSI ont fait le choix de développer leurs propres applications, d’autres de proposer des solutions sur la base de logiciels du marché pour permettre aux équipes métier de se concentrer sur leur vraie valeur ajoutée. Rien n’y fait. A l’heure de la transformation numérique, avec des équipes de la DSI surchargées et des équipes demandeuses d’une nouvelle analyse spécifique, le retour à la case Excel à l’air d’être inévitable !?

Et les éditeurs de logiciels décisionnels dans tout cela ?

De très nombreuses applications sont apparus pour répondre aux besoins des entreprises  d’analyser les données ou de reporting automatisés. Chez les plus grandes aujourd’hui, chez SAP comme chez Oracle, au bout d’outils très sophistiqué, souvent un Add-in Excel.

L’aveu de notre point de vue, qu’une large autonomie dans un outil sûr et sécurisé, permet au métier de créer une vraie valeur ajoutée.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu Essentiel Info

La Lettre du 30 – juillet 2020

La Lettre du 30 : notre nouveau rendez-vous mensuel.

Ce mois-ci, le premier numéro de notre gazette trimestrielle : L’Essentiel.
Une nouvelle vidéo Inside XL ainsi qu’une fiche pratique Excel.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour recevoir nos prochaines éditions.

Lire la suite »